dimanche 13 janvier 2019

Line DARIEL (1888-1956), les débuts

mise à jour 29 janvier 2019 : les débuts au théâtre


Line DARIEL est née à Molenbeek-Saint-Jean le 16 avril 1888, de son nom véritable Jeanne Vercammen. Sa mère est belge, son père, Charles, également, bien qu'il soit né, un peu par hasard à Düsseldorf ; son propre père, charpentier, emmenait avec lui toute sa famille sur les chantiers où il travaillait. Charles est tailleur de son état.
Elle a donc près de 15 ans lorsque naît le petit Léopold Simons. Mais la petite Jeanne est déjà Lilloise, car elle est venue avec ses parents, quelques temps après sa naissance [vers 1890], habiter le quartier des Dondaines à Fives-Lille. Le père, accidenté, traînera, non sans force et humour, une jambe de bois.
La famille tiendra fabrique et commerce de limonades. Tout ce petit monde parle, avec des variantes individuelles, le néerlandais et le français. Le patois de Lille sera leur environnement dans ce quartier, et viendra agrémenter probablement leur langage. Inscrite au Conservatoire de Lille, Jeanne y accumule les prix : 1er prix de solfège en 1902, 1er prix de déclamation en 1906… tout en aidant à la fabrique. Elle promet une carrière artisitique certaine. Il est vrai que la fibre théâtrale, constitue le lien de toute la famille prompte à la représentation. Jeanne en est le premier maillon.






En 1910, Jeanne Vercammen épouse Fernand Pennequin qui tient un magasin de mode et layette 196 rue de Paris, sous l'enseigne "A Parisiana", tout près de l'Hospice Gantois. Ils auront un fils, Jules, qui deviendra médecin pédiatre à Saint Quentin.
(sur ses relations avec son époux voir les confidences de Line Dariel)






Avant de rencontrer Simons, Mme Dariel est déjà reconnue comme artiste lyrique et se produit sur scène à Lille, dans les productions de Maurice Daudelin et Jean Boulcourt, et ailleurs, à la Scala de Bordeaux notamment. A la Radio PTT Nord, elle est Bécassine dans les émissions enfantines de Grand Papa Léon. En 1925, elle crée et dirige une troupe de comédiens, le "Modern' Théâtre", comprenant des artistes amateurs et professionnels qui se produisent dans l'agglomération lilloise.



 





Les autres pages sur Simons


Sources : Simons 1901-1979, Lille, 1999. Revue Toudis 2009. Revue Pays du Nord. Documents personnels : partitions, livres, almanach, programmes, affiche, journaux et revues.




2 commentaires:

  1. Le Docteur Pennequin a toujours été notre médecin de famille à Saint-Quentin, jusqu'à ce qu'il se retire.
    Lorsque j'étais encore tout jeune, dans les années 50, maman m'avait dit qu'il était le fils de Line Dariel dont nous écoutions les sketches avec Simons à la radio. Pas de télé chez nous à l'époque.
    Je suis content de constater après si longtemps que c'était vrai, bien que je n'ai jamais vraiment douté des propose de ma mère.
    JM

    RépondreSupprimer