mercredi 7 octobre 2009

collectage à Calais

Cris et chansons du Courgain maritime
Disque 33t 25 cm accompagnant le catalogue de l’exposition
Réalisation : Westhoek édition
Edition : Musée de Calais 1980




« Le travail entrepris par Pierrette Grignan et Fabienne Kotlarczik témoigne des surprises d’un collectage musical et tout d’abord de l’hétérogénéité du répertoire. Beaucoup de pièces qui apparaissent aux usagers comme spécifiques de leur folklore sont en fait empruntées à d’autres sources qui vont de l’air d’opérette aux chansons des carnavals de Tourcoing ou de Dunkerque. Ensuite, on ne peut que noter le caractère contemporain de cette tradition musicale : pour l’essentiel il n’est guère possible de remonter au delà de la fin du XIXe siècle. On trouve enfin peu de chansons relevant d’une tradition orale : la plupart sont des chansons savantes écrites par des professionnels qui reprennent la convention d’un langage populaire (Mamzelle c’est positif… c’est pour le bon motif…) ou encore les formes de la complainte (le Pluviôse).
Au nombre des créations spontanées, on pourra mettre les quelques mesures de l’Ducasse du Courgain qui traduit ce parti pris de singularité qui marque à partir de 1900 les fêtes du Courgain et la Retraite aux Flambeaux où l’on retrouve comme dans les chansons de carnaval cette inversion des valeurs et cette levée des interdits.[…] »


01-Cris des poissons et des pâtés chauds
02-Les surnoms du Courgain
03-La belle poissonnière
04-Les bruits des métiers
05-Le Pluviôse
06-La ducasse
07-La marche du Courgain
08-La retraite aux flambeaux

Lien
Collectage : Pierrette Grignan et Fabienne Fotlarczik

Téléchargez  ici
Ecoutez un extrait


105 téléchargements au 1/6/1013

En réécoutant ce disque que je possède depuis longtemps, j’ai fait le lien avec une chanson qu’Eugène Gervais (1879-1939), le chansonnier dunkerquois, avait écrite au moment de la catastrophe (autre lien). Il s’agit bien de la même chanson, on remarquera quelques différences dans le texte et la perte de deux vers du couplet.



La catastrophe du Pluviôse
complainte

air : ell' n'était pas jolie

1er couplet
La mer est belle et le sous-marin plonge
Sous les flots bleus le voilà disparu
L'humanité réalise un beau songe
Fouille les mers ce domaine inconnu
Le soleil brille et la rade est en fête :
Partez, partez ô vaillants matelots
Sur les jetées à Calais on s'apprête
A vous revoir, marins jeunes et beaux

Refrain
Dans la mer perfide et jolie, jolie
Tel un frêle jouet
Le Pluviôse a plongé
Très léger
Et dans ses flancs d'acier bourdonn' chante la vie
Oh ! que la mer est perfide et jolie

2e couplet
Tel un dormeur qui s'éveille d'un rêve
Le sous marin remonte lentement
On est joyeux car la plongée fut brève
Et l'commandant, paraît-il est content
Soudain un choc, un craquement horrible …
Le sous-marin s'enfonce dans les flots…
Il coule à pic … La mort est terrible …
Ses doigts osseux étranglent sous les eaux.

refrain
Dans la mer perfide et jolie, jolie
Tel un frêle jouet
Le Pluviôse a coulé
A sombré
Et dans ses flancs d'aciers … des râles d'agonie …
On meurt … Mon Dieu ! que la mer est jolie

3e couplet
La France en deuil rend un suprême hommage
A ses marins morts, tombés en héros
Et l'Univers célèbre leur courage
Couvrons de fleurs, de lauriers leurs tombeaux
Si le pays en un jour de détresse
Avait besoin des gas au cœur vaillant
Tous sur le pont nos cols bleus sans faiblesse
Sauraient mourir, sans broncher, fièrement

refrain
Dans la mer perfide et jolie, jolie
Le Pluviôse a bougé
Il est là près du quai
Echoué
Près du cercueil d'acier on pleur' sanglote et prie
Salut aux morts tombés pour la patrie !

Dunkerque, 5 juin 1910
Eugène GERVAIS

Parue dans Le Nord Maritime le 9 juin 1910



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire