mercredi 30 septembre 2009

De Snaar à la MJC de Malo





Avant d’enregistrer leur premier LP, entre septembre et novembre 1976, ils sont passés à la MJC de Malo le 19 août. Évidemment les présentations sont en français ce qui permet d’apprécier leur humour décalé.

01-Goed gezelschap/Krebbel
03-Petit Jean ne déchire pas mon tablier/La danse du balai
05-Cupidon et le chevalier
07-La fille et l'arbre
09-Chanson de marin
11-Le concours de musique
13-Rosemarijtje/St Valentin
15-Marche lente n°19
17-Les quatre tisserands
18-Chanson de mariage
20-Danse de la fête des carafes de vin/Danse des cuisses de grenouilles
22-Bel amour où étiez-vous le premier jour de mai ?
24-L'autre
26-Rue du village
28-Louga
30-Danse du Mallemolen
32-Dans cette nuit j'ai envie de me perdre

Jan De Smet : chant, accordéon
Stef Koekoekx : chant violon
Kris De Smet : chant, hautbois, flûte

Téléchargez  ici


157 téléchargements au 1/6/2013

mardi 29 septembre 2009

Collectages de l'asso Marie Grauette

En janvier 1981 parait le numéro zéro de la "Circulaire musiques traditionnelles", qui allait devenir le fanzine "Le Tambourineur", lui même ancêtre de Trad Magazine. Ce premier numéro contient le compte rendu d'une réunion qui s'est tenue le 19 avril 1980 au CSE d'Hazebrouck pour la mise en place de "points de collectages Nord-Pas de Calais".
Lors de cette réunion il a été décidé de mettre en place un réseau de 5 points de rassemblement des collectages.
- La Maison de danse à Lille
- L'école de musique de Calais
- La Ferme Nord à Zuydcoote
- Le collectif de chant flamand d'Hazebrouck
- Le Centre intercommunal d'aménagement et d'animation rural de Busnes (62)
Trois cassettes ont été enregistrées et diffusées dans ces cinq points
- le collectage fait par l'association Marie Grauette
- le collectage fait par le CIAAR de Busnes
- le collectage fait par le collectif chant Flamand

Je pense qu'il est temps de les diffuser avant qu'elles soient inaudibles.

Je commence par celui de l'association "Marie Grauette" qui contient :

01- La laine de nos moutons, chanson à filer la laine*
02- Alléluia, j'ai un p'tit coq dans mon panier, chanson de quête
03- Trimouzet, c'est le mai, mois de mai
04- Marianne s'en allait au moulin
05- J'ai tro belles paires d'maronnes
06- Mon père a fait bâtir maison
07- La ducasse de Douai
08- Martin et Martine (Cambrai)
09- La fille qui a du mal au... talon
10- Adieu Salins et Besançon
11- La chanson du marchand d'oignons
12- A la façon de Barbari
13- Ah ! Dites-moi qui vous a donné
14- Rossignolet
15- En revenant des noces
16- Ma mère m'envoie-t-au marché
17- Le garçon charpentier
18- Malborough s'en va en guerre
19- Le marchand d'oches**
20- J'ai perdu mon ombrelle
21- Je suis la petite aiguille
22- Les cordonniers sont pires que des évêques
23- Quand un cordier

* La laine des moutons, une étude sur l'origine et le contexte de cette chanson sur le site de Coeremieu

*Le marchand d'oches a été écrite par le chansonnier tourquennois Jules Watteeuw (1849-1947), dit Le Broutteux. Il l'a publiée dans le premier numéro de son journal La Brouette Drolatique le 16 juillet 1881. Elle évoque un sujet, le travailleur immigré belge, qu'il devait bien connaître car son père était né à Ostende, en 1819, et son grand-père, qu'il n'a pas connu, à Moorsele.
J'ai retrouvé cette chanson dans un recueil manuscrit, ayant appartenu à Louis Danes de Rosendael puis à Joseph Danes de Bollezeele avec cinq couplets légèrement différents de la version originelle.



C'est une version totalement différente de celle de Debuire du Buc

Les Chansons du Nord, par L. Debuire du Buc,...





téléchargez ici

134 téléchargements au 1/6/2013

samedi 26 septembre 2009

Pas d'Été


En décembre 1983 Le Tambourineur, mensuel de musique traditionnelle édité dans le Pas-de-Calais, lance un appel aux groupes de la région. L’équipe de bénévole de la revue souhaite organiser une fête rassemblant le maximum de musiciens. Les bénéfices éventuels devant permettre l’acquisition des matériels nécessaires à l’amélioration des conditions d’édition du mensuel. Une quinzaine de groupes répondent positivement à Roland Delassus, rédacteur en chef de la revue et le projet de concrétise à Boeschèpe les 21 et 22 avril 1984. L’équipe du Tambourineur enregistre les concerts préparés spécialement pour cette occasion, les cassettes sont remisent aux groupes ayant participé. L’enregistrement est globalement de bonne qualité et on y trouve quelques moments bien agréables.


On commence avec le groupe Pas d’Été composé de :

Dominique Binauld : violon, violoncelle
Claude Debrock : cornemuse, flûtes
Marc Debrock : cornemuse, alto
Christophe Declercq : violon
Yves Fauvel : accordéon diatonique, percussions

Une prestation de 15 mn sans interruption

1 Le rebours de ma volonté (Adam de la Halle)
2 Adieu les gens (Christophe Declercq)
3 J'ai mon amant pour rire avec moi (Cramignon Liégeois)
4 Matelotte (d'après le cahier de François-Joseph Jamin, province du
Luxembourg, Belgique)
5 Je te quitte ma mie (Hainaut, Belgique)
6 Reprise de la matelotte dans une autre tonalité
7 Allemande de Wandembrile (province de Namur, Belgique)

Téléchargez  ici
112 téléchargements au 1/6/2013



mardi 22 septembre 2009

The Reel Union

The Reel Union en concert au Folk Club De Zon le 15 septembre 1978

Dolores Keane : chant, flûte
John Faulkner : chant, guitare, violon
Eamonn Curran : uilleann pipe
Kieran Curran
Kieran Creehan

téléchargez  ici
Lien

613 téléchargements au 1/6/2013



Reel Union en 1981 BBC Radio

En prime le tract du groupe que la copine (dunkerquoise) d'Eamonn m'avait donné ce soir là. Le quatrième musicien, Terry Yarnell, n'était pas présent.



cliquez sur les images pour les agrandir




samedi 19 septembre 2009

Musique suédoise

Mats Eden, Leif Stinnerbom, Eva Sæther et Eva Olofsson
Concert à la salle des fêtes de Lille-Fives (Nord-France) le 26 mars 1983


Mats Edén (accordéon diatonique, violon) et Leif Stinnerbom (violon)
Eva Sæther (violon) et Eva Olofsson (violon)
On retrouve les mélodies jouées par Mats Edén sur les LP de Groupa « Av bara farten » (1983) et « Vildhonung » (1985) compilés en un CD publié chez Amigo en 1993

téléchargez ici

325 téléchargements au 1/6/2013


jeudi 17 septembre 2009

Rum

en concert à Béthune



Concert retransmis en direct de la salle des fêtes de Béthune (Pas-de-Calais - France) le 23 août 1978 par la radio régionale. Présentation et entretiens par Catherine Claeys.
J'ai laissé les annonces de fin de concert comme "madeleine" pour les anciens...
Ah ! Le Pop Club avec José Arthur

Ces musiciens flamands de Belgique ont été les premiers à proposer une interprétation moderne de la musique traditionnelle flamande. Moderne mais respectueuse de l’esprit de cette musique. Ce groupe n’existe plus, Dirk est décédé le 23 mai 2007. Une compilation de leurs quatre premiers LP + un DVD d'archives a été publiée par Universal en 2005. Ça n’a pas pris une ride !

Paul Rans : chant, luth, guitare basse acoustique
Wiet Van De Leest : violon, guitare ténor, berlinitza, harmonium, chant
Dirk Van Esbroeck : chant, guitare, flûte, hautbois
Juan Masondo : guitare, mandoline, chant

Pour un concert de l'ORTF la qualité laisse à désirer. J'ai essayé de
corriger la balance, visiblement il n'y pas eu de répétition et le preneur
de son n'était pas à la hauteur. Mais ça reste audible et il y a de bons
moments.

téléchargez ici (160 Mo)

618 téléchargements au 1/6/2013






*******
BONUS trouvé sur la toile…

Rum live in Brussel
Au théâtre 140 le 23 janvier 1975



01-Ik hou van alle vrouwen
02-Fiere Margrietje
03-Branle du bon beurre
04-Het luiaardsgild
05-Mieke Stout
06-De Kaerelslied
07-Steltendans, Bezemdans
08-De Moorsoldaten
09-De nachtegaal
10-Pazzemezzo
11-Ali Alo

merci à Skylamb

téléchargez ici

103 téléchargements au 1/6/2013



*******
RUM renaît
A La Rum







mardi 15 septembre 2009

Eva Sæther & Eva Olofsson

Musique traditionnelle de Suède

Lien

Concert à la Ferme Nord de Zuydcoote le 25 octobre 1981

Eva Sæther (violon) et Eva Olofsson (violon)

téléchargez  ici (180 Mo)

403 téléchargements au 1/6/2013

lundi 14 septembre 2009

Lysaa

"LYSAA, figurez-vous, c'est la contraction de la LYS et de l'AA, deux petites rivières... pardon ! deux fleuves majestueux du Nord et du Pas-de-Calais."
Créé en 1978 à l'instigation du bassiste Alain Joly, le groupe a connu pendant un temps une formation de type Blues et Rock, avant de s'orienter vers la Country-Music et perdura jusqu'en 1982

Brigitte Pélissier : chant lead
Bernard Bouillon : guitare acoustique et électrique, mandoline, pedal-steel guitar, choeur ou chant lead
Martino Sutera : banjo, guitare électro-acoustique
Alain Joly : basse, harmonica, choeurs
Eric Joly : batterie
Alain Goossens : guitare électrique, en tant que "guest star"


la page d'origine où vous trouverez des mp3 sur le site de Bernard Bouillon


La Grande Folque



"La Grande Folque fut l'un des tout premiers groupes folks dans le Nord et le Pas-de-Calais. Les années 1970 ont marqué l'essor de la musique traditionnelle, un peu partout en France. Dans la région Nord, Mabidon animait des bals folks sur des musiques traditionnelles ; La Cour des Miracles réalisait une sorte de "folk progressif", tout à fait original, et qui s'est concrétisé sous forme de 33 tours. La Grande Folque s'est plutôt spécialisé(e) dans le folk américain, à la guitare, et en Blue-Grass, avec guitare, banjo, mandoline, dobro ; plus un volet traditionnel qui permettait de faire danser à l'occasion. Fondé en 1972 à partir du Club Folk du Foyer Albert Camus de Lens [...]"
la suite est ici

Jean-Jacques Troclet : banjo, violon
Bernard Bouillon : mandoline, guitare, banjo 4 cordes
François Robert : dobro, dulcimer, flageolet
Jean-Michel Gach : guitare
André Rigaut : guitare



dimanche 13 septembre 2009

Renaat Van Craenenbroeck (1937-2001) - conférences

Danses populaires flamandes

Renaat Van Craenenbroeck, décédé subitement le 6 juillet 2001 au cours d'un spectacle en Croatie, était venu à la MJC Rosendael en 1993 à la demande du Trad Club pour donner une conférence sur un sujet qu'il connaissait bien : la danse populaire flamande.
Dans les années 1960 il avait collecté, en Flandre belge et au Brabant flamand, avec Hubert Boone, toutes ces danses que vous pratiquez régulièrement dans les bals folk : Mieke Stout, Jan Smed, Jan Pirrewit, Bonzjoer, Klepperwals,‘t Paterke, Kletskendans, Streep, et bien sûr Beerdans. C'est lui qui les avait diffusées en Flandre Française auprès de tous les groupes folkloriques de la région.
Il nous a parlé également d’autres danses non populaires d’après lui, telles que de Wandeling, Franse polka, le Pas des Patineurs, de Kolom, de Kegelaar, de Bezemdans. Il nous a expliquer comment il cherchait « le bon danseur » du village.
Il termine la conférence par un bref historique du renouveau de la danse populaire qui débute en Suède vers 1900 et arrive en Belgique vers 1930.
Il nous a aussi parlé de sa rencontre avec Louis Dooms, de Achtel, artiste, musicien et chorégraphe, créateur d’après lui de Molendans, Rozenvals et Garde Sus.
En conclusion il nous demande de prendre garde à ne pas idéaliser la culture populaire.
Pendant une heure trente il nous a détaillé chaque danse, avec de nombreuses anecdotes inédites, inédites car c'était sa première conférence et ce qu'il a dit ce soir là il ne l'a certainement pas écrit non plus, vous comprendrez pourquoi en écoutant.

Donc si vous voulez tout savoir des danses érotiques flamandes... écoutez la conférence de Renaat du 18 juin 1993, qu'on pourrait sous titrer "mythes et réalités de la danse populaire en Flandre et Brabant"

La qualité de l'enregistrement n'est pas extraordinaire, Renaat bougeait tout le temps, mais cela reste compréhensible. Je ne l'ai pas indexée, il faut l'écouter intégralement pour en goûter toute la saveur, avec l'humour et les sous entendus de Renaat

à télécharger ici (attention + de 160 Mo)

70 téléchargements au 1/6/2013


*******


Danses des épées



c'était une époque où les conférences faisait le plein


Le 2 mars 1996 Renaat a donné à la MJC Rosendael une conférence sur le thème des danses des épées en chaine. La conférence s'est déroulée en trois parties, la seconde étant des commentaires sur des vidéos, je ne l'ai pas numérisée, si quelqu'un est vraiment intéressé il peut me contacter.
Dans la première partie il replace la danse des épées en chaine en Europe et fait le point sur la recherche, la troisième partie est consacrée aux références en Belgique et en Flandre française.

à télécharger ici

46 téléchargements au 1/6/2013

samedi 12 septembre 2009

Marieke en Bart





Je les ai rencontrés grâce à Jean-Louis, Maryse dirigeait une chorale depuis quelques mois et leur duo n'avait donné qu'un concert au Saint Sébastien à Steenvoorde en 1974 si je me souviens bien. La photo a été prise au théâtre de Dunkerque le 11 octobre 1975 lors de mon premier concert avec eux, il y en eut une soixantaine ensuite. Je les ai quitté en décembre 79.

Marieke alias Maryse Collache-Rouzet : chant, guitare, épinette
Bart alias André Rouzet : chant, guitare, cornemuse

leurs premiers disques sont ici, ici et ici




Ceilidh



Je rencontre Gérald sur le Marché aux Puces de Dunkerque à la fin des années '70 et on donne notre premier concert en novembre 1980 à la M.J.C. d'Halluin . Sur la photo ci-dessus c'est la première formation, ensuite Jean-Paul sera remplacé par Katrien Delavier, que j'ai rencontrée à l'association Fustanelle d'Arras.



Les musiciens qui y sont passés :
Christian Declerck : violon
Katrien Delavier : harpe, flûte traversière
Didier Descamps : contrebasse, guitare, chant
Jean-Paul Dozier : mandoloncelle, violon, flûte à bec
Jean-Daniel Escande : violon, flûte traversière
Gérald Ryckeboer : cornemuses, guitare, mandoloncelle, bouzouki, flûtes, chant

un enregistrement ici


mercredi 9 septembre 2009

John Doonan




Le concert du maître ès piccolo du 25 mars 1977 : John Doonan
accompagné de Dave Bulmer à l'accordéon piano.

J'ai découvert que le titre de ses deux LP "Flûte for the feis" et "At the
feis
" faisait référence aux compétitions de danse irlandaise. Ce qui explique
sans doute son tempo si particulier et son attirance pour les set dances.

à télécharger  ici

écoutez le début



330 téléchargements au 1/6/2013

vendredi 4 septembre 2009

Pratique de la musique trad dans le nord, par Jean Bodart

Article paru dans les annales Les Pays-Bas Français, n° 29 en 2004




En ce début de XXIe siècle, dans le nord de la France comme dans beaucoup de régions du pays, l’engouement pour la musique traditionnelle se traduit toujours par la pratique d’un instrument, du chant, de la danse et aussi par la participation de nombreux adeptes aux concerts, bals, festivals. Les réalisations discographiques enregistrées par les groupes complètent l’attrait d’un nombre croissant de passionnés pour les fêtes traditionnelles, spectacles vivants, ateliers, stages de formation, cours d’instruments, que l’on soit enfant, adolescent ou adulte... Et même si en nos bas pays la musique est peut-être moins liée à une identité territoriale que dans d’autres contrées voisines comme l’Irlande, la Bretagne, le Pays Basque ou dans des terres plus éloignées comme le Portugal ou la Grèce, il n’en est pas moins vrai qu’une réelle présence de cette musique venue des âges peut être observée en de multiples endroits et sous de multiples formes.

Du folklore à une pratique vivante d’aujourd’hui
Au début des années ’70, alors qu’une résurgence des musiques traditionnelles apparait en France dans plusieurs régions en abandonnant l’aspect purement folklorique pour une recherche d’authenticité culturelle, en Belgique un tel courant s’installe aussi avec Alfred Den Ouden, Herman Dewit et avec des groupes comme Rum, ’t Kliekske, qui donnent l’exemple à de jeunes musiciens de la métropole lilloise et de la Flandre française.
« Ça commence avec deux ou trois groupes, à l’instar des Musiciens Routiniers, dans le centre de la France, qui pratiquent le collectage notamment avec un désir de retour aux sources dans la mouvance des idées développées après 1968 et l’influence des groupes flamands de Belgique. Une pratique musicale conviviale va se développer dans la région du Nord Pas-de-Calais, avec une recherche identitaire pour certains groupes de musiciens de la Flandre française, alors qu’en Artois cette quête…




cliquez pour une lecture pleine page

jeudi 3 septembre 2009

Collectages de "Traces" - 1986


A l'exception d'un seul (le n° 3), ces enregistrements ont tous été réalisés à l'occasion de ce qu'il est convenu d'appeler des "collectages" et donc par des amateurs en matière de prise de son. Effectués la plupart du temps dans des conditions difficiles, ils peuvent être de qualité discutable ; mais il faut se souvenir qu'il s'agit bien de "sauvetages", de témoignages irremplaçables d'un passé révolu.
Il n'y a pas eu dans le Nord de "quadrillage", de systématisation de la recherche. Les rencontres sont simplement dues au hasard, ou déterminées par la zone de résidence du collecteur. Cette cassette est de plus le résultat de deux démarches de collectage, semblables mais décalées dans le temps et l'espace. La première se situe dans les années 1973 / 76 et se compose d'enregistrements réalisés dans les ARDENNES BELGES par Rémy DUBOIS et Colette ROBERT. La seconde, plus tardive, est centrée sur les départements du NORD et du PAS-DE-CALAIS, avec à l'origine des associations comme Mabidon et Marie Grauette créées en 1975 / 76 puis Chantefoire (1978) et la Piposa (1984).
La première de ces démarches ayant presque servi de modèle à la seconde. Enfin vint TRACES pour réunir ces documents.
D'autres recherches menées en Flandre et en Hainaut ont déjà été publiées par différents organismes. Quant au grand trou laissé sur la carte par le sud du département du Nord, certains collectages récents figureront peut-être dans une seconde publication. Pour l'instant, nous voudrions que ces premiers documents, en plus des musiques qu'ils proposent, puissent refléter un aspect des difficultés du collectage, à plus forte raison dans le Nord où les sources sont à la fois si diverses et si éparpillées ; sans compter la prise de conscience qui fut plus tardive que partout ailleurs.
Nous avons tenté de vous livrer ces musiques telles que nous les avons trouvées. Sans y toucher, ou presque ; en conservant les hésitations, les pendules, les chants d'oiseaux, les rires et les bruits de mobylettes.
Et entre ce que nous ressentons à l'écoute de ces musiciens, et les courants toujours variables de l'engouement pour la musique traditionnelle, plusieurs solutions de présentation étaient possibles. Pour cette première édition, nous avons préféré rassembler le maximum d'images, qui puissent être les plus fidèles possibles de notre réalité. Ces témoignages sont en effet considérés par leurs découvreurs comme réellement représentatifs de ce que nous constations être notre musique.
Ces musiciens habitent une vaste région comprise entre la Manche et l'Allemagne, et sur laquelle il est bien difficile de mettre un terme générique. Une sorte de "Melting pot", carrefour de plusieurs civilisations, mélange de plusieurs races, creuset d'où surgit régulièrement quelque chose de neuf.
Les musiques proviennent donc des Ardennes Belges (provinces de Liège et du Luxembourg) pour la Belgique, et de Flandre, d'Artois et du Bassin minier pour le Nord de la France. Les musiques d'ailleurs y sont également présentes : Pologne, Roumanie, Portugal.

contenu :
1 Henri SCHMITZ, violon : Maclotte / Scottich "La mandoline" / Maclotte "La Falize"
2 Basile LIGNIER, chant : Le ramoneur ed'cheminées
3 Valentin KLOPOCK, dudy et Ignace KRCZEZINSKI, violon : Deux Okrangwè
4 Jehan LANVIN, acc. diatonique : Deux parties de quadrille
5 Léopoldine HOCHART, chant : Trois demoiselles…/ Trois jeunes filles…
6 Robert LAPOTRE, épinette: Deux airs
7 Raymond DECLERCK, harmonica : Il a perdu son Katchoula
8 Mr BEKER, chant et rommelpot : Chant de quête
9 Elisabeth MELCHIOR, acc. diat. : Scottich / Polka / Valse
10 Victor BETREMIEUX, mandoline : Feux d'artifice
11 Constant CHARNEUX, violon à buzette et Mme GENOTTE, acc. chromatique : Valse (allemande de Burnontige) / Maclotte / Scottich
12 Alfred EURIN, chant : Quand j'allos m'ner m'vaqu' al pâture
13 Achille MATTO, saxophone : Amoureuse
14 Jean CORNU, acc. diatonique : Valse tyrolienne / Marche
15 Toussaint CARON, chant : Ech' tiot bossu
16 Marcel LEEUWERCK, épinette : La maladie d'amour
17 Désiré EVRARD, harmonica : Valse
18 Mr VINCENT, acc. diatonique : Deux valses
19 Marie-Thérèse MENÉ, chant : Les surnoms du Fort Ph'lippe


Les enquêtes et enregistrements ont été réalisés par :
Rémy DUBOIS et Colette ROBERT (n° 1, 8, 9, 11, 13 et 18) ; Jean-Jacques REVILLION (n° 5, 15 et 16) ; Gaby DELASSUS et Patrick DELAVAL (n° 2 et 4) ; Patrick DELAVAL et Jean-Marc KLAJNY (n° 3) ; Christian EVRARD (n° 10, 12 et 17) ; Gaby DELASSUS et Roland DELASSUS (n° 6) ; Christian DECLERCK (n° 7 et 19).

Photo de la couverture : Musiciens pour rire, TENEUR, Pas-de-Calais. (Prêt de Mr Lanvin).

pour télécharger c'est ici

écoutez Henri SCHMITZ au violon :



168 téléchargements au 1/6/2013

*****

Quelques informations complémentaires sur le violoneux wallon Constant Charneux, transmis par Agnès et Bruno :

- Deux photos ici et ici : la première photo est en fait la photo qui a servi à illustrer la pochette du LP Champs 73 , ainsi que de l'affiche de Champs 74, avec au programme sa participation "s'il n'est pas trop fatigué"
En fouinant un peu, j'ai trouvé sur le blog de son petit neveu, écrivain, un enregistrement : la maclotte de Bastogne au violon busette très certainement 
Et autrement, un lien qui atteste de la présence d'autres violons à busette dans la région de Liège.

mercredi 2 septembre 2009

Cilla Fisher et Artie Trezise in De Zon


J'ai retrouvé de vieilles cassettes audio de plus de trente ans, que je croyais inaudibles. Mais non elles ont résisté ! Je les ai numérisées pensant que ce miracle n'allait pas durer longtemps ;-)
Et comme je suis un collectionneur partageur j'ai envie de vous en faire
profiter.
On commence par une série de concerts enregistrés au Folk Club De Zon à Dranouter à la fin des années '70. A l'époque je n'allais pas très souvent chez Alfred Den Ouden, je ne me rendais pas compte de la chance que j'avais de pouvoir écouter en concert, sans sono, tous ces musiciens anglais de très bon niveau, à 40 km de chez moi.
La qualité est d'époque : minicassette, enregistrement automatique, bref, pas extraordinaire.


Premier concert de la série le 27 novembre 1976
Cilla Fisher et Artie Trezise en concert ça valait le déplacement, j’ai laissé l’intégralité de l’enregistrement, la participation du public étant un élément important du spectacle. Cilla et Artie savent très bien comment le faire réagir, ce sont de vrais professionnels du spectacle vivant. Ils jouent sur les « erreurs », involontaires ou non, de traduction, peu importe si c’est préparé les spectateurs se laissent prendre au jeu (je me suis même reconnu !).
Spectateurs en majorité français alors qu’on est en Belgique néerlandophone, un paradoxe du folk club De Zon qui attirait plus les habitants de Lille et de ses environs que les flamands autochtones. Cela a beaucoup changé depuis

Téléchargez ici

écoutez le début



330 téléchargements au 1/6/2013