mercredi 25 juin 2014

Coupleux, fabriquant d'épinettes

et d'autres instruments de musique.


Le magasin est fondé par Pierre Coupleux (1844-1900). A son décès il est repris par ses fils Paul (1875-1967), Eloi (1876-1957) et Léon (1878-1065).

collection personnelle

La découverte de cette photo nous apporte quelques informations sur ce magasin situé à Tourcoing. Au verso elle porte le tampon "troupe d'occupation du Maroc occidental" ce qui la situe avant 1914 et sans doute autour de 1908 date de la création de la Société Coupleux Frères, puisque l'intitulé de l'enseigne est encore P. Coupleux. C'est la vitrine du magasin situé 3 rue Carnot à Tourcoing reproduite dans le livre d'Olivier Carpentier : l'Aventure industrielle des frères Coupleux, 1900-1935.



extrait du livre d'Olivier Carpentier

C'est une belle photo bien détaillée, en agrandissant on distingue parfaitement les trois épinettes du Nord présentes dans la vitrine de droite :



et dans celle de gauche on remarque la présence de nombreuses flûtes de différentes tonalités, instrument populaire méconnu.




Une émission diffusée sur la chaine Histoire, retrace l'aventure des frères Coupleux :





Plus d'informations sur la collaboration Eloi Coupleux et Armand Givelet dans cette étude d'Olivier Carpentier, Les instruments de Coupleux et Givelet 1920-1935, une origine française de la musique électronique, distribuée par la Librairie Musicale Aug. Zurfluch, 13 rue du Lycée Lakanal, 92340 Bourg-La-Reine  zurfluch@wanadoo.fr 





****
******
*******

Quelques instruments à vents découverts dans la région


collection personnelle, photo CD

La première semble être en zinc
puis deux flûtes en zamac, dont une démontable,
dessous, seul le sifflet est est en zamac
celle du bas, en celluloïd, est marquée Hercule, Paris, tonalité de fa


un ocarina en zamac

collection personnelle, photos CD



et ce piccolo affublé d'une "prothèse"
ayant appartenu à l'Harmonie de Bergues

collection personnelle, photos CD








2 commentaires:

  1. Sur l'agrandissement du détail de vitrine avec les flûtes, contrairement à ce que l'on peut penser au premier regard, il n'y a que des flûtes à sifflet et pas de fifres : en effet si on regarde de près les deux boîtes les plus hautes qui semblent renfermer des fifres, on constates que les flûtes blanches possèdent un trou latéral au dessus du trou qui devrait normalement servir d'embouchure. Ce dernier n'est donc qu'un sifflet de type flûte à bec alimenté par un canal provenant du trou latéral. Ceci est davantage visible sur les flûtes noires, deux boîtes plus loin, sur lesquelles on voit bien que l'embouchure n'est pas un trou rond mais une fenêtre de sifflet rectangulaire prolongée par un plan incliné (biseau) bien visible. Il s'agit donc d'imitations de fifres. Toutes les flûtes de cette vitrine sont donc des petites flûtes industrielles (métal ou premières matières plastique) telles que l'on peut en voir en haut de ma page http://jeanluc.matte.free.fr/articles/typologie/flutebec.htm

    JL Matte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour les précisions, j'ai corrigé. mais je n'ai encore jamais vu ce type de "faux fifre". Par contre j'ai un piccolo avec bec en métal rajouté (pour débutant ?), je le mettrai sur cette page.

      Supprimer