mardi 1 janvier 2019

Léopold SIMONS (1901-1979) les débuts

1901-1925

Le père du petit Léopold, Joseph Alphonse est né à Campenhout, en Flandre. Il est artisan plombier-zingueur. Sa mère, Marie Castelain est Lilloise, elle est ouvrière textile.
Quelques semaines après sa naissance, la famille vient s'installer au Faubourg des Postes, dans un modeste café "Au P'tit Zouave", de ce quartier de carretons, non loin du cimetière du Sud. Simons verra s'y dérouler toute sa vie.
Le père parle un curieux mélange de flamand, de patois lillois, de Français, la mère parle le patois lillois. Léopold parlera patois, chez lui, dans la rue, avec ses camarades de jeu, jusqu'au jour où il entre à l'école de la République, l'école Turgot. C'est là qu'il apprendra le français.

extrait d'un cahier d'écolier de Léopold Simons


Son talent de caricaturiste sera vite repéré, il entre à l'Echo du Nord en 1921 pour illustrer la chronique judiciaire.



A partir de novembre 1923, sous le pseudonyme El-Hes, il publie des bandes dessinées écrites avec son ami Pierre Manaut (Péhem) pour le supplément illustré.
- Les véridiques aventures de deux Français au Canada, par El-Hes
- Bamboula, véritable roman nègre pour les petits, par Péhem et El-Hes
- Les mésaventures de Bobino, conte pour les petits, par Péhem et El-Hes
- Buffalo Bill chez les vipères du Mexique, par El-Hes
- Les flibustiers, par El-Hes




Parallèlement il fréquente assidument les étudiants de la faculté de Médecine, participe à leurs activités théâtrales et leur fournit des illustrations pour la revue et autres publications.


janvier 1922



à suivre…


Sources : Simons 1901-1979, Lille, 1999. Revue Toudis 2009. Revue Pays du Nord. Documents personnels : partitions, livres, almanach, programmes, affiche, journaux et revues.