samedi 25 juillet 2015

Julien Tiersot et Laurent Grillet



Deux précurseurs de passage à Lille

source Gallica


Julien Tiersot, ethnomusicologue


Le 15 décembre 1901, à l'invitation de la Société des Concerts du Conservatoire, Julien Tiersot donne une conférence/concert sur "la chanson populaire en France avec le concours d'Eléonore Blanc et d'un chœur de douze demoiselles du cours de chant du Conservatoire de Lille. Toute fois, malgré la prise en compte progressive du patrimoine régional par les élites culturelles, ce genre d'initiative est sans doute prématuré. Le public ne répond pas à l'appel des organisateurs, et c'est devant une salle bien peu garnie que Julien Tiersot déclama lui-même Le Pauvre Laboureur et dirige sa Légende Synphonique Sire Halewyn, écrite d'après un chant populaire flamand."
source : La symphonie dans la cité, Lille au XIXe siècle, Guy Gosselin, p. 288










*****


Laurent GRILLET, vielleux de la Société des instruments anciens

En mars 1896, la société des Concerts des Ecoles Libres organise, dans la salle de la Société Industrielle de Lille, un concert peu ordinaire par les quatre artistes de cette Société crée l'année précédente :  Jules Delsart sur la viole de gamme, Louis Van Waefelghem sur la viole d'amour, Louis Diemer au clavecin et Laurent Grillet à la vielle à roue.
Un article de Jean François Chassaing, paru dans Trad Magazine en 2003 (n°90), nous présente Laurent Grillet, musicien au carrefour de la musique savante et de la musique populaire.




Autour d'un clavecin, par Adolphe Brisson